la Dépêche du Midi - 11/02/2015

Actualités

Une trentaine d'étudiants de l'Ecole vétérinaire de Toulouse ont pris l'initiative de venir visiter, ce samedi, l'exploitation d'alpagas de Céline Seban, à Castet-Arrouy. Ces étudiants de tous niveaux et de toutes classes ont recherché un élevage d'animaux atypiques dans le Sud-Ouest afin de parfaire leurs études.

futurs vétérinaires aux alpagas de l'auroue GersEn effet, les huit premiers semestres d'étude consistent en une formation progressive de vétérinaire généraliste. En cinquième année, ou année d'approfondissement, les étudiants opèrent obligatoirement un choix entre 6 filières possibles : animaux de production, animaux de compagnie, équidés, santé publique vétérinaire, recherche, industrie. L'ENVT est ouverte sur son environnement urbain et sur l'espace rural du Grand Sud-Ouest car le vétérinaire est devenu un véritable ingénieur de l'élevage, s'intéressant à la prévention des maladies de l'élevage, à la nutrition et à l'alimentation des animaux, aux programmes de reproduction et de sélection (échographies, inséminations artificielles…), à la conception des bâtiments et à l'économie des exploitations.

Les participants à cette visite ont pu découvrir un animal intéressant, pacifique, calme et très curieux.
Céline a ainsi pu leur parler de toutes les caractéristiques attenantes à cet animal bien particulier et ils n'ont pas été avares de questions. Chaussés de bottes, ils ont pu, sur l'invitation de Céline, approcher les animaux et les nourrir.
Cette visite les a fortement intéressés et «la rurale», comme ils disent, «c'est un mode de vie» toujours sur les routes, une pharmacie complète dans le coffre, aller à la rencontre des éleveurs… et c'est ce qu'ils aiment !

Retrouvez cet article sur http://www.ladepeche.fr/article/2015/02/11/2047182-des-etudiants-veterinaires-decouvrent-les-alpagas.html

ImprimerE-mail

Sud Ouest Mag - Edition Janvier 2015

logo-somDans son édition de janvier, Sud Ouest Mag a mis les alpagas à l'honneur en reccueillant auprès des rares éleveurs professionnels du Sud Ouest, mais également d'élevages d'amateurs passionnés, des informations sur cet élevage atypique.

J'ai donc eu le plaisir de répondre à quelques questions pour alimenter cet article. Cela fait toujours plaisir de constater que nos jolis animaux suscitent de l'intérêt. C'est ce genre d'initaitive qui les fait connaître du grand public et déclenche, pourquoi pas, des vocations d'éleveurs !

Gab-01

Gab-02

Gab-03

 

ImprimerE-mail

la Dépêche du Midi - 08/06/2014

ActualitésLe printemps est là, c'est le moment de la tonte des alpagas sur l'exploitation de Céline Seban à Castet-Arrouy. Céline a créé cette activité sur un grand domaine voici maintenant un an, elle possède une quinzaine d'alpagas aux différentes teintes de pelage, cela va du blanc crème en passant par les différentes teintes de beige et marron pour aller vers un noir profond. Début mai un tout premier alpaga est né sur l'exploitation et cela enchante Céline, ravie de constater que cette race animale s'acclimate aussi bien sur la région, d'autres femelles étant en ce moment en gestation.La tonte : un exercice délicat./ Photo DDM D.A. Leur fourrure-toison très prisée, considérée comme luxueuse, fournie et épaisse est le principal atout de cet animal et nécessite une tonte sévère une fois par an, au printemps, c'est pourquoi Céline a fait appel à un professionnel de la tonte car cette tâche délicate ne s'improvise pas et demande une formation solide. Il ne faut surtout pas blesser l'animal c'est pourquoi il est important qu'il soit immobilisé par des sangles afin de le contenir et d'opérer calmement mais rapidement pour le confort des animaux. La difficulté majeure étant de capturer l'alpaga qui, stressé, se met à «cracher»….ce n'est pas une légende ! très surpris, presque honteux de se retrouver «nu» dans le pré. La laine est ensuite triée et mise en sacs en 3 catégorie : le 1er choix étant la laine du dos et du ventre, puis la laine de cou et du dessus de la tête pour terminer par la 3e catégorie : celle des pattes. Cette laine brute, magnifique et riche de tons sera envoyée dans diverses filatures du nord de la France pour y être traitée, cardée et filée dans les règles de l'art et reviendra sur l'exploitation sous forme d'écheveaux et pelotes de laine de luxe que Céline pourra mettre en vente et prévoit aussi de faire réaliser toutes sortes de créations textiles par des tricoteuses averties. Céline a le projet de proposer un atelier-boutique pédagogique prochainement.

Retrouvez l'article en ligne http://www.ladepeche.fr/article/2014/06/08/1896316-castet-arrouy-la-tonte-d-alpagas-est-un-exercice-delicat.html

ImprimerE-mail

Plus d'articles...

  • 1
  • 2

 

Vous habitez en ville, vous n'avez pas de jardin, mais vous voulez un alpaga !

Nous avons la solution !

 

Selon votre budget, démarrez votre élevage en toute sérénité...

Voir nos packs "Nouvel éleveur"

nous situer

 

Les Alpagas de l'Auroue
Domaine Bidemoulié
32340 Castet Arrouy - France
Tél: 06.01.18.04.81

Siret 499 156 776 00027

border dashed vertical mail border dashed vertical

Vente d'alpagas et saillies

Conseils et suivi

Boutique Fibre et Accessoires